La spécificité de Kokoro

Une possible alliance entre l’approche anthropo-sociologique et l’approche martiale !

>L’anthrop—sociologie aide à prendre de la distance avec ses évidences, à les relativiser pour envisager de nouvelles voies possibles pour comprendre, faire, être et choisir.

>L’art martial forge le corps et l’esprit afin de gagner en souplesse et efficacité dans ses actions et relations mêmes considérées comme concurrentielles.

Ces 2 approches font comprendre l’importance du chemin à emprunter par lequel se fonde la qualité du résultat, notamment par un travail réalisé sur son rapport à soi et à autrui.

Les apports de l’antrhopo-sociologie :

- Prendre conscience des, et comprendre les, phénomènes humains auxquels
les professionnels sont confrontés dans l’entreprise,
- Prendre en compte les dynamiques sociales à l’oeuvre pour mieux les gérer
et monter en performance individuelle et collective,
- Prendre du recul vis-à-vis de ses représentations, de ses pratiques et
de ses comportements pour mieux envisager les changements.

Les apports des arts martiaux :

- Développer sa confiance en soi, ses relations avec autrui et la maîtrise de ses émotions,
- Mieux se connaître et mieux appréhender les situations d’agression verbales et physiques,
- Développer sa vigilence et sa disponibilité de corps et d’esprit en situation.